Le vieux moine

Le vieux moine

sélection janvier 2008

La lune et le cyprès Janvier 2008

 

Premier jour de l’an
Je nettoie le sol
au son du hautbois

*

Premier jour de l’an –
Le chien engloutit un reste
de foie gras

*
 réveil
première migraine

de l’an

*

Petit déjeûner-
Les fillettes se font des seins
de clémentine



1° janvier sur la plage
taï-chi solitaire
- style yang



Plage des Aresquiers
les cris de mouette
du chien blessé

Chez l'ami à table
les trois amis
silencieux

  

 
dans le brouillard
même ma voix
disparait

amis repartis
la maison immensément
vide

amis repartis
la petite pluie
un peu plus grise

 

Un lotus
avant le loto
ses voeux de bonheur

*

à la lettre
l'ami suit la recette
du thé à la menthe

*

loto
à chaque partie perdue
il dit " MON DIEU ! "

sous la lune
puis sous la roue
le crapaud

 

tramway
parlant à la jeune fille
j'ôte mes lunettes

*

rue de l'université
la librairie ésotérique
a disparue

*

si j'ai des haïkus
me dit le libraire
je vais demander à l'ordinateur

mot après mot
l'entendre lire
son premier livre

 

mon chien le premier
remarque l'odeur
de mes pieds

 

   
dans sa main son coeur
à quatre cent à l'heure
troglodyte mignon

   
mangeoire occupée
la mésange tête à l'envers
n'a rien d'un ange

affiche d'oiseaux
seul l'épervier
les fascine

passant sur ma tête
l'oiseau au ventre jaune
ne dit pas son nom

printemps lointain
crocus à peine levé
elle le cueille

*

petit matin
ses deux seins
pour déjeûner

*

mangeoire garnie
première à piocher
la pie

*

au verso
de la mise en demeure
un haïku

la pâte à pain gonfle
près de la danseuse
de porcelaine

vent glacial
le chat ne quitte la couette
que pour pisser

*

dans la Batavia
bien assaisonnée
la limace

*

Magnificat
l’oreille du chien
très sensible

comme moi
tapir,tatou,tamanoir
ils confondent

 

tous retrouvés

de mon adolescence

les chants sacrés

 

   
match de rugby
au dessus des tribunes
la lune ovale

   

pelouse envahie
de petits enfants bleus -
fin du match

printemps prochain -
des taches de vieillesse
sur mon avant-bras

 

seul avec ma fille
dans les rues de Sète
un vent fou

face à la mer
lui montrer que la mer
est une
*

bar de la marine
à chaque gorgée de coca
sa mine grimace

*

sa main dans la mienne
tous les trois pas
une question

*

route de la mer
dans la voiture elle s'allonge
pour voir le ciel

le chardonneret
a t-il pris ses teintes
à tous les chardons

*

matin d’hiver
la tourterelle turque
fait pencher la mangeoire

*

après les enfants
la cour aux oiseaux
crépuscule d’hiver

*

d'un chardonneret
l'enfant fait un canard
chamarré

 

 

 



02/05/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres